Tout d’abord, il est essentiel de repérer le thème central du sujet et de se référer à la situation

d’énonciation qui se présente de la façon suivante «A qui, quand, ou, comment ? » dans le but

d’identifier le contexte. Quel que soit le type de rédaction qu’il s’agisse d’une lettre, d’un commentaire ou d’une dissertation il faut obligatoirement se mettre à la place du destinataire pour répondre à leurs attentes et adapter son discours en fonction du lecteur. En ce qui concerne la forme une rédaction est généralement composée de 3 parties fondamentales qui comprennent : une introduction, le développement et la conclusion. Pour faire apparaître clairement le plan il faut structurer son texte de manière concise c’est-à-dire sauter des lignes, faire des alinéas à l’annonce de chaque nouvelles parties. Il est également nécessaire de synthétiser son texte avec l’usage de la ponctuation comme les virgules, points virgules, deux points etc pour ordonner le mieux possible son commentaire. Par ailleurs, lorsque nous sommes amenés à rédiger il faut impérativement soigner son écriture c’est à dire qu’au niveau syntaxique il faut faire attention à la tournure des phrases, à la grammaire, aux procédés de styles que l’on va employer et avoir recours à un vocabulaire approprié. De ce fait, il est plus judicieux d’adopter un registre soutenu plutôt qu’un registre familier car cela va mettre en exergue le fait que l’on possède de réelles qualités d’expression. Éviter les répétitions c’est également un point très important en effet, il faut privilégier l’usage de synonymes pour enrichir son écriture car avoir un vocabulaire varié c’est la preuve même que l’on possède un répertoire étendu. D’autre part, il est fortement recommandé d’avoir recours à des connecteurs logiques comme « de plus, en effet, par ailleurs etc.. »Pour coordonner de façon cohérente son énoncé et cela va contribuer à la pertinence du discours.

Afin de parfaire formellement son écriture l’usage d’exemples concrets et précis est indispensable pour étayer ses arguments et illustrer nettement ses propos.

En outre, soigner son orthographe est un point primordial qu’il ne faut absolument pas négliger car cela va démontrer que l’on maîtrise correctement la langue.

Enfin, ajouter sa touche personnelle comme élaborer des phrases d’accroches, questions rhétoriques peut être un atout considérable pour rendre original son travail et obtenir l’adhésion du lecteur.