Pourquoi ce cours est-il particulier ?

 

Si le cours particulier est défini comme tel, pourquoi ne pas voir sous son épithète, non seulement le fait bien connu qu’il ne s’adresse qu’à un seul élève, mais aussi sa particularité ? A la différence du cours collectif, duquel il se distingue mais qu’il peut aussi compléter, le cours particulier propose un rapport direct entre deux individus, un rapport qui devient dès lors particulier car il est adapté à l’élève.

Le cours n’est plus une course où le professeur s’essouffle dans une jonglerie effrénée entre une multitude de niveaux, une diversité d’attentes et une pluralité de méthodes d’apprentissages, il devient un tête-à-tête, un « cerveau-à-cerveau » entre un élève spécifique et un professeur qui lui taille un enseignement sur mesure.

Il n’y a plus dès lors de jongleur solitaire au milieu d’une classe mais deux jongleurs qui dialoguent, le premier lançant ses attentes et le second lui renvoyant la balle qui convient. Au cours de cet échange, nous cherchons à ce que l’élève devienne, comme le veut sa dénomination, plus élevé.